Quelle est la meilleure façon d’évaluer les échecs d’implantation ?

IVF facebook
En este video podrás descubrir:
  • Comment se déroule l’implantation ?
  • Qu’est-ce qu’un échec répeté d’implantation ?
  • Quelles sont les causes (et les solutions) des échecs d’implantation ?

Pourquoi ai-je des fausses couche après une FIV ?

Comment se déroule l’implantation ?

Il y a 4 étapes fondamentales:

  1. Le pré contact (éclosion ou hatching). Il a lieu au jour 5 ou 6.
  2. L’apposition. A lieu le jour 6/7.
  3. L’adhésion. Ella a lieu le jour 7/8. Et, finalement,
  4. L’invasion. Elle a lieu le jour 8/9.

Qu’est-ce qu’un échec répeté d’implantation ?

Un échec d’implantation est l’échec de la réussite de la grossesse chez les femmes de moins de 40 ans ou après trois (ou plus) transferts d’embryons de bonne qualité.

De quoi avons-nous besoin pour que l’embryon s’implante correctement ?

On a besoin de deux choses:

  1. Un embryon de bonne qualité et génétiquement sain, et
  2. Un utérus en bonne santé et un endomètre préparé.

Quelles sont les causes (et les solutions) des échecs d’implantation ?

Le facteur embryonnaire
  • Aneuploïdies (solution: FIV avec PGT-A)
  • Facteur masculin (solution: étude de la fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes ou techniques avancées telles que le MACS, l’IMSI…)
    • Autres solutions: adoption d’embryons, FIV avec D.O ou double don.
Le facteur endométrial (et utérin)
  • Anomalies intra-utérines
  • Endométrite
    • Solutions: étude de la cavité utérine (hystéroscopie, histologie, diagnostic microbiologique…), PRP endometrial
  • Déplacement de la fenêtre d’implantation (solution: test de réceptivité endométriale).
  • Facteurs immunologiques (solution: test immunologique, génotypage KIR-HLAC)
Autres facteurs
  • Thrombophilies (solution: études des thrombophilies)
  • Hypothyroïdie auto-immune (solution: contrôle des niveaux de TSHH)

 

Pourquoi ai-je des fausses couche après une FIV ? - Questions and Answers

J’ai 42 ans et j’ai fait 5 fausses couches consécutives au cours des 3 dernières années lors de grossesses naturelles. Pouvez-vous étudier les cas de fausses couches récurrentes avant la FIV ?

Oui.

Alors, ici, les facteurs les plus importants sont les facteurs génétiques (80% des fausses couches se produisent par cela). Dans un premier temps, on devrait faire une étude de la réserve ovarienne pour évaluer quelle est la qualité des ovules, mais on peut aussi faire une FIV et écarter les embryons avec des altérations génétiques. À 42 ans, normalment, le nombre d’embryons avec une bonne génétique es 1 sur 5, les autres 4 ont une altération génétique.

C’est difficile, vu que dans le procès d’ovulation on n’a qu’un seul ovule (normalment), donc produire un embryon sans des altérations génetiques n’est pas évident.

C’est une question très intéressante et que j’écoute à souvent. Après les 38 ans, il est recomandé de faire une étude génétique des embryons.

Qu’en est-il des fausses couches après un programme de don d’ovules ? Sont-elles statistiquement plus faibles qu’après les cycles de FIV avec les propres ovules ?

Normalment, après le traitement de don d’ovules le taux de fausses couches est plus bas qu’avec une FIV avec les propres ovules, mais c’est relationné avec l’âge de la donneuse.

En Espagne, les donneuses ont moins de 34 ans, mais c’est vrai qu’il est possible d’avoir des fausses couches après un don, donc on doit bien faire attention à l’utérus et autres facteurs tels que les thrombophilies (facteurs très importants).

Il y a des cas où on recommande faire un test génétique lors d’un don d’ovules vu qu’il peut y avoir un facteur masculin (altération des caryotypes), donc on doit écarter tout cela.

Il y a t’il un âge limité pour la FIV ?

Il n’y a pas un âge limite pour la FIV avec les propres ovules, mais c’est vrai qu’à partir des 43 ou 44 ans la probabilité d’avoir des embryons génétiquement sains est petite et c’est pour cela qu’on recommande les don d’ovules.

Lors des FIV avec don d’ovules, on recommande 50 ans maximum vu qu’il y a des risques et des pathologies. On doit evaluer la santé de chaque femme (finalement, la grossesse est un moment très dur pour notre corps).

J’ai 46 ans et j’ai eu une fausse après un transfer d’embryon généré par un don d’ovocyte. Quelle est la solution pour éviter une fausse couche dans le cas d’un don d’ovocyte ?

Il est impossible de l’éviter au 100%, mais on peut étudier la génétique des ovules pour réduire le type de fausses couches reliés à cela tout comme évaluer l’utérus (la fenêtre d’implantation, les thrombophilies, les facteurs immunologiques…)…

Experto
Dre Estefanía Rodríguez

Dre Estefanía Rodríguez

Diplômée en Médecine et Chirurgie, spécialisée en Gynécologie et Obstétrique, puis en Reproduction Médicalement Assistée, le Docteur Rodríguez est notre co-directrice et responsable de la recherche. Très attachée à la France, Estefanía parle couramment français. À l'écoute de ses patients, elle met un point d'honneur à étudier en profondeur chaque cas afin de pouvoir concevoir le traitement de PMA qui leur corresponde.
Moderadora
Isabel Goicoechea

Isabel Goicoechea

Isabel est une étudiante de traduction et d'interprétariat à Madrid. Elle a réalisé ses études pré-universitaires au Lycée Français de Madrid et elle a passé un semestre étudiant à Paris pour se former encore plus.

Avertissement:

Les éléments publiées sur www.mesreponsessurlafertilité.fr sont fournies à titre informatif uniquement ; ils ne sont pas destinés à traiter, diagnostiquer ou prévenir une quelconque maladie, y compris le traitement de l’infertilité. Les services fournis par www.mesreponsessurlafertilité.fr ne sont pas destinés à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. www.mesreponsessurlafertilité.fr recommande de discuter des options de traitement de PMA avec un spécialiste de l’infertilité.

Détails du contact: The European Fertility Society C.I.C., 2 Lambseth Street, Eye, England, IP23 7AG
Copyright 2024, The European Fertility Society C.I.C.
Faites un don à la European Fertility Society (Société Européenne de Fertilité) aujourd’hui !
Votre don permettra à l'European Fertility Society d'offrir du soutien et de la formation aux patients souffrant d'infertilité.
Don unique:
Don mensuel: