Épigénétique et FIV DO: quelle influence peut avoir la maman sur l’expression génétique de son enfant? #IVFWEBINARS

Dre Estefanía Rodríguez
Co-directrice et responsable de recherche à IVF-Life Donostia, IVF-Life

Categoria:
FIV à l’étranger, Génétique PGS / PGT-A

MIA-event-graphics-template.pptx (9)
En este video podrás descubrir:
  • Quelle est la différence entre la génétique et l’épigénétique ?
  • Qu’est-ce qu’on peut faire pour réduire les risques de maladies ?
  • Qu’est-ce que sont les vrais jumeaux ?
  • Qui sommes nous, d’un point de vue épigénétique ?
  • Quelle est la différence entre notre ADN et celui de notre enfant ?
  • Quelle est l’importance de l’épigénétique dans le développement embryonnaire ?

Quelle influence a la maman sur la génétique de l'enfant?

Dans ce webinaire la Dre Estefanía Rodríguez, Co-directrice et responsable de la recherche à IVF-Life Donostia, expliquera l’influence de la maman sur l’expression génétique de l’enfant.

  • La différence entre la génétique et l’épigénétique :
    • La génétique : est une filière qui étudie les gènes et les mécanismes qui règlent les transmissions héréditaires.
    • L’épigénétique : est une filière qui analyse les changements qui se produisent dans l’activité de l’ADN mais sans modifier la séquence génétique.
  • Pourquoi est ce que l’épigénétique a une place importante lors d’une grossesse ?

Les molécules sécrétées par le liquide endometrial peuvent modifier épigénétiquement l’information génétique du bébé. La maman transfert sa propre génétique à l’embryon pour changer ses gènes.

Toutes nos cellules ont le même ADN même si elles sont très différentes entre elles. L’épigénétique est ce que fait différer ces cellules.

  • Qu’est-ce que c’est qu’un vrai jumeau et quelle est leur influence dans la grossesse ?

Les vrais jumeaux proviennent du même embryon: celui-ci se divide en deux et crée deux enfants.

C’est pour cela qu’à IVF on recommande de faire un transfert d’embryon : on peut opter pa avoir des vrais jumeaux. Cependant, lorsqu’on transfert deux embryons, on peut avoir une grossesse multiple, qui peut générer plus de problèmes dans le procès.

  • Les grossesses fruit de dons d’ovocytes:

Même si l’embryon, le sperme ou l’ovule vous a été donné, vous aurez une influence génétique sur votre enfant ! Nous sommes le résultat d’intéractions entre les gènes et l’environnement : le liquide endometriale est essentiel pour le développement  du bébé. Vous participez à la création de la génétique de votre bébé.

  • Quels facteurs ont une influence sur l’épigénetique?
  1. Le régime
  2. Le stress
  3. L’exposition aux produits toxiques
  4. L’exposition aux hormones

 

Quelle influence a la maman sur la génétique de l'enfant? - Questions and Answers

Quels sont les changements dans l’épigénétique dus à l’obésité ?

Nous ne savons pas encore tous les mécanismes, mais nous savons que dans un cas d’obésité il y a un taux réduit d’implantation embryonnaire (l’implantation embryonnaire produit des changements pour l’embryon et dans l’endomètre, et cela est relationné avec des mécanismes et des facteurs épigénétiques), il y a aussi plus de risque de fausse couche et finalement, pendant la grossesse, il y a plus de risques de problèmes reliés au développement de l’enfant.

Combien de temps prennent les différentes étapes du procès ? Pouvez-vous indiquer les délais approximatifs ?

J’assume con parle sur le procès de don d’ovules… Normalement tous les procès prennent deux ou trois mois maximums. Ça dépend un peu de chaque cas, évidemment, mais dans un cas normal nous pouvons établir deux ou trois mois.

La première étape est la sélection de la donneuse, l’organisation du cycle et faire la préparation endométriale, qui prends en moyenne un mois. Nous recommandons faire une préparation endométriale pour évaluer si c’est possible de suivre le protocole général pour la préparation de l’utérus ou s’il faut l’adapter au cas précis.

Puis, dans le deuxième mois (donc la deuxième étape), nous préparons l’utérus pour le transfert, et nous fixons les problèmes qui puissent apparaître. C’est à cette étape où nous faisons la fécondation de l’ovule de la donneuse et puis le transfert.

Est-ce que c’est mal de manger du fromage qui est haut en graisse, si est seulement temps en temps ?

Non, si c’est vraiment de temps en temps, ce n’est pas mal. Mais c’est très important de vérifier que le lait du fromage soit pasteurisé car il y a des fromages faits avec du lait frais, et nous savons qu’un excès de graisse réduit le taux de réussite du transfert.

L’épigénétique change-t-il l’aspect physique ?

Oui : prenez par exemple un embryon. Lorsque l’enfant sera né, il ne sera pas le même que si on aurait mis ce même embryon dans l’utérus d’une autre femme.

Il y a beaucoup de changements (dans le risque de maladies, par exemple) mais aussi dans l’aspect physique. Nous avons beaucoup de patientes qui nous racontent qu’après le traitement de don d’ovules, leur famille et leurs amis leur disent que leur enfant se ressemble à elles. Cela est dû aux changements dans l’environnement utérin.

Quels tests non invasifs peuvent être effectués pour les mères porteuses afin de s’assurer que le bébé est en bonne santé et se développe bien ? Que recherchent les médecins dans ces tests ?

On fait des tests non invasifs avant la grossesse (avant le traitement), pendant la grossesse et après l’accouchement. Ils sont des bilans sanguins.

Dans les premiers on peut rejeter environ 300 maladies génétiques dont les patientes peuvent être porteuses sans le savoir. De plus, on peut vérifier le jumelage génétique avec la donneuse ou le donneur pour savoir s’il y a du risque que l’enfant ait une maladie génétique.

Ensuite, à partir de la dixième semaine de grossesse, nous pouvons évaluer les chromosomes. Il s’agit des tests plus généraux pour écarter, par exemple, la trisomie 21 et pour étudier les maladies génétiques que l’enfant peut développer et qui produisent des altérations mentales, mais ce sont des tests non invasifs même s’ils étudient des choses différentes.

Puis-je opter pour la nationalité d’un donneur spécifique et en exclure d’autres en Espagne ?

Nous travaillons avec différentes banques de donneurs (qui se trouvent en Espagne et au Nord d’Europe) pour pouvoir se rapprocher au maximum aux différentes caractéristiques physiques de chaque patiente.

En Espagne, la donation est toujours anonyme, donc les patients ne peuvent pas sélectionner le donneur ou la donneuse, mais si physiquement la patiente est plus « nordique » donc blonde et avec les yeux clairs, on travaillera avec les banques du Nord de l’Europe.

Les banques de donation en Espagne offrent aussi des donneurs blonds avec les yeux clairs, donc la patiente peut choisir une banque espagnole ou internationale.

Le fait de chercher une donneuse ressemblant à la patiente ne suffit pas à expliquer la ressemblance du bébé à la patiente ?

Oui. Si nous faisons la sélection d’une donneuse très différente, il y aura plus de différence ; mais nous choisissons toujours la donneuse avec plus de ressemblance avec la patiente. Cependant, il y a aussi des facteurs épigénétiques (il y a des études avec des animaux qui le démontrent). Dans ces études, on retrouve que beaucoup des caractéristiques changent selon l’utérus de la réceptrice.

Une hypothyroïdie est-elle une contre-indication pour recevoir un don d’ovules ?

Non. On évalue le cas (les hormones, l’état de la thyroïde…), mais ce n’est pas une contre-indication. Cependant, pour une grossesse il est important de contrôler et traiter la thyroïde. Il y a beaucoup de femmes qui peuvent avoir une grossesse normale. Il faut juste contrôler.

Experto
Dre Estefanía Rodríguez

Dre Estefanía Rodríguez

Diplômée en Médecine et Chirurgie, spécialisée en Gynécologie et Obstétrique, puis en Reproduction Médicalement Assistée, le Docteur Rodríguez est notre co-directrice et responsable de la recherche. Très attachée à la France, Estefanía parle couramment français. À l'écoute de ses patients, elle met un point d'honneur à étudier en profondeur chaque cas afin de pouvoir concevoir le traitement de PMA qui leur corresponde.
Moderadora
Isabel Goicoechea

Isabel Goicoechea

Isabel est une étudiante de traduction et d'interprétariat à Madrid. Elle a réalisé ses études pré-universitaires au Lycée Français de Madrid et elle a passé un semestre étudiant à Paris pour se former encore plus.

Avertissement:

Les éléments publiées sur www.mesreponsessurlafertilité.fr sont fournies à titre informatif uniquement ; ils ne sont pas destinés à traiter, diagnostiquer ou prévenir une quelconque maladie, y compris le traitement de l’infertilité. Les services fournis par www.mesreponsessurlafertilité.fr ne sont pas destinés à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. www.mesreponsessurlafertilité.fr recommande de discuter des options de traitement de PMA avec un spécialiste de l’infertilité.

Détails du contact: The European Fertility Society C.I.C., 2 Lambseth Street, Eye, England, IP23 7AG
Copyright 2022 MesReponsessurlaFertilite.fr
Faites un don à la European Fertility Society (Société Européenne de Fertilité) aujourd’hui !
Votre don permettra à l'European Fertility Society d'offrir du soutien et de la formation aux patients souffrant d'infertilité.
Don unique:
Don mensuel: