Faut-il faire le PGT-A si l’on a plus de 35 ans?

MIA-event-graphics-template.pptx (12)
En este video podrás descubrir:
  • Le PGT-A est-il recommandé pour tous les patients âgés de plus de 35 ans ?
  • Pourquoi le PGT-A est-il utile et à partir de quel âge ?
  • Le processus de PGT comporte-t-il des risques pour le ou les embryons ?
  • Quels sont les avantages de PGT-A ?
  • Quels autres types de PGT existent et à quoi servent-ils ?

Dans quel cas est-il recommandé de faire le PGT-A ?

Pendant ce webinaire le Dre Zineb Meski, Docteure spécialiste en PMA de IVF-Life Madrid, qui expliquera quels cas nécessitent un PGT-A si vous avez plus de 35 ans.

PGT-A : QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le diagnostic génétique préimplantatoire pour les anomalies chromosomiques est un test qui analyse l’ADN des embryons avant de les transférer dans l’utérus pour détecter les embryons aneuploïdes (avec un nombre incorrect de chromosomes).

PGT-A : POURQUOI EFFECTUER CE TEST ?

Pour obtenir une implantation et une grossesse, il faut un embryon de bonne qualité, sans anomalie génétique, et un endomètre adapté à la gestation.

On sait que la qualité de l’embryon dépend de l’âge maternel et du taux d’aneuploïdie.

PGT-A : À QUI CONVIENT-IL ?

Âge maternel avancé.
– Fausses couches répétées.
– Échecs répétés de l’implantation.
– Facteur masculin sévère.
– Grossesses antérieures avec trisomie 13, 18 ou 21 (surtout si <35 ans).
– Patients de bon pronostic et transfert d’un seul embryon.

Quelle est la procédure ?

1. Stimulation ovarienne
2. Ponction ovarienne et prélèvement d’ovocytes
3. Fécondation in vitro
4. Culture d’embryons au stade de blastocyste (jour 5-6)
5. Biopsie de cellules du futur placenta
6. Cryoconservation d’embryons
7. Analyse PGT-A
8. Préparation de l’utérus
9. Transfert d’embryons euploïdes

Le PGT-A est-il fiable ?

Taux de fiabilité : 95 %.
– Le trophoectoderme est analysé, et non la masse cellulaire.
– Le matériel génétique de l’embryon n’est pas endommagé.

PGT-A : RÉSULTATS
Le taux d’aneuploïdie dépend de l’âge du patient.

– FIV <35 ans : 41% – FIV entre 35-37 ans : 50% – FIV entre 38-40 ans : 66% – FIV >40 ans : 73%.

Taux de grossesse par transfert à la FIV

Sans PGT-A : 59,3
Avec PGT-A : 71,7%.

CONCLUSIONS :
Oui, le PGT-A doit être fait si vous avez plus de 35 ans.

Dans quel cas est-il recommandé de faire le PGT-A ? - Questions and Answers

Le PGT-A ne doit-il être effectué que sur des embryons congelés, et doit-on attendre un minimum de 3 semaines pour le résultat avant le transfert ?

La PGT-A est une technique de fécondation in vitro que nous pratiquons lorsque l’embryon atteint le 5e ou le 6e jour. C’est à ce moment-là que nous effectuons l’analyse génétique, c’est-à-dire la biopsie, et que nous les congelons après avoir effectué la biopsie. Ce n’est donc pas qu’elles sont effectuées sur des embryons congelés, ce qui pourrait aussi être fait, si nous les avons préalablement congelés et que nous décidons ensuite de faire la biopsie, mais la chose normale est que lorsqu’une personne décide de faire un PGT-A dès le début, lorsque l’embryon atteint le cinquième jour sans l’avoir préalablement congelé, nous faisons la biopsie et c’est à ce moment-là que nous les congelons, une fois la biopsie effectuée. Après, cela dépend de la clinique, mais vous pouvez profiter de la période d’attente pour préparer l’endomètre, sachant que la préparation de l’endomètre prend deux semaines en prenant quelques pilules. Donc on n’est pas obligé d’attendre deux semaines sans rien faire, ça dépend des cas, mais on peut faire une petite préparation endométriale pendant qu’on reçoit les résultats, plutôt que ce qu’on peut faire nous-mêmes.

Si un embryon de catégorie A m’est transféré et que le TPI a été effectué, y a-t-il encore un risque de fausse couche ?

Merci pour cette question car vous nous dites que nous transférons un embryon qui est morphologiquement 10 et aussi génétiquement 10 et que nous avons également fait un PGT-A. Bien sûr, il y a un petit risque de fausse couche car tout d’abord nous ne contrôlons pas tout.

Bien sûr, il y a un petit risque de fausse couche parce que d’abord on ne maîtrise pas tout, j’aimerais bien qu’on connaisse toutes les causes immunologiques de non-implantation y compris par exemple des maladies comme les thrombophilies, ou parce qu’on a des fausses couches à répétition.

Dans ce cas et surtout si vous avez eu des fausses couches à répétition, je vous conseille de faire une étude telle que EMMA, ALICE, ERA Test pour y voir plus clair.

Quelle est la probabilité qu’un blastocyste euploïde perde sa capacité d’implantation par la manipulation du PGT-A ?

Les probabilités en soi, je ne les connais pas exactement, quelle probabilité au niveau numérique, je ne le sais pas, je vais être honnête, mais ce que nous avons vu dans nos études de mise en œuvre, la probabilité est très faible.

Si j’ai transféré un embryon de grade A et que le PGT a été effectué, y a-t-il toujours un risque de fausse couche ?

Merci pour votre question car vous nous dites que nous transférons un embryon morphologiquement de 10 et aussi génétiquement de 10 auquel nous avons également fait un PGT-A. Bien sûr, il y a un petit risque de fausse couche parce que, tout d’abord, il ne dispose pas d’un PGT-A.
Bien sûr, il y a un petit risque de fausse couche parce qu’on ne vérifie pas tout avant.
J’aimerais que nous puissions connaître toutes les causes immunologiques de la non-implantation, y compris par exemple les maladies telles que la thrombophilie, ou les raisons des fausses couches répétées.

Le PGT-A est-il également requis pour le don d’ovules ?

Merci pour cette question. Dans le cas d’un don d’ovules, les femmes doivent normalement avoir moins de 35 ans pour faire un don, et elles sont en dessous du graphique que nous avons vu sur le taux d’aneuploïdie, donc la donneuse aura toujours moins de 35 ans selon la loi.
Le fait est que vous ne pensez jamais que le sperme pourrait avoir une quelconque anomalie. Ainsi, dans le cas où le sperme du partenaire n’est pas bon, il peut être conseillé de faire un PGT-A.
Ainsi, si votre partenaire présente un facteur masculin sévère, dans ce cas vous pourriez faire un PGT ou si de nombreux transferts ont échoué dans le passé, mais en principe, dans le cas d’un don d’ovules, il n’est pas conseillé de faire un PGT-A car les ovules proviennent de donneuses très jeunes qui, en principe, ne présentent pas un taux aussi élevé de maladies chroniques.

Experto
Dre Zineb Meski

Dre Zineb Meski

Diplômée en médecine et chirurgie, spécialisée en Analyses cliniques, génétique clinique et Reproduction Assistée, la Dre Zineb Meski est une professionnelle de renom, également appréciée pour ses qualités humaines et d’écoute avec des patientes.
Moderadora
Michela Colasanti

Michela Colasanti

Michela Colasanti est diplômée en relations internationales et en communication à l'université de Pérouse. Elle a terminé avec succès le NOHA - Master européen en aide humanitaire internationale à Bilbao dans le cadre du réseau européen d'ECHO. Elle a complété sa spécialisation en tant qu'experte en genre à l'université FLACSO de Buenos Aires et à l'université du PNUD, l'agence de développement des Nations unies. Elle a travaillé pendant 8 ans comme chef de projet dans des projets de développement social et d'égalité des sexes pour l'agence ONU FEMMES en Argentine et pour plusieurs ONG en Bolivie, en Colombie, au Maroc et au Liban. Elle travaille dans le domaine de la fertilité à Barcelone depuis 2015 en tant qu'assistante internationale pour les patients et est maintenant responsable pays pour l'Espagne pour l'European Fertility Society. Elle organise et anime des webinaires avec les meilleurs experts en fertilité d'Espagne, et est également responsable du développement du marché espagnol et des relations publiques de la société. Au cours de sa carrière et de ses voyages à travers le monde, elle a écrit plusieurs articles sur la santé reproductive, les questions de genre, mais aussi sur l'art, la musique et les voyages.

Avertissement:

Les éléments publiées sur www.mesreponsessurlafertilité.fr sont fournies à titre informatif uniquement ; ils ne sont pas destinés à traiter, diagnostiquer ou prévenir une quelconque maladie, y compris le traitement de l’infertilité. Les services fournis par www.mesreponsessurlafertilité.fr ne sont pas destinés à remplacer une relation individuelle avec un professionnel de la santé qualifié et ne constituent pas un avis médical. www.mesreponsessurlafertilité.fr recommande de discuter des options de traitement de PMA avec un spécialiste de l’infertilité.

Détails du contact: The European Fertility Society C.I.C., 2 Lambseth Street, Eye, England, IP23 7AG
Copyright 2022 MesReponsessurlaFertilite.fr
Faites un don à la European Fertility Society (Société Européenne de Fertilité) aujourd’hui !
Votre don permettra à l'European Fertility Society d'offrir du soutien et de la formation aux patients souffrant d'infertilité.
Don unique:
Don mensuel: